rPetit Nkam. Je crois que tous ceux qui font le voyage Bafoussam-Douala attendent juste d'être à petit Nkam. C'est un endroit incontournable, avec ces bars, restaurants et barbecue de soya, porc, safou, plantain. On y a de tout. Tous les voyageurs, du moins la grande majorité des voyageurs y font un arrêt pour se ravitailler. C'est souvent fou parceque on y rencontres souvent des chauffeurs qui s'y arrêtent pour prendre une bière, voire même deux avant de reprendre la route. Quand on connaît les mefaits de l'alcool au volant, on se demande s'ils en sont conscients. Même des chauffeurs de bus ayant la responsabilité d'un grand nombre de passagers. On regarde parfois impuissant tout celà, on prie que le bon Dieu nous préserve sans savoir que c'est aussi à nous de faire des efforts, d'être responsable sur les routes.

      Matt trouva une place entre deux bus. Pour dire vrai je n'avais plus très envie de sortir de la voiture, je lui en voulais toujours quand même un peu

-j'ai besoin que tu m'embrasses chérie

-Je n'ai pas envie

-tu m'en veux toujours?

-tu t'es entendu me parler?

-Oh cherie arrêtes aussi avec celà. Tu veux maintenant créer des problèmes où il n yen a pas. Tu veux gâcher ce moment à deux à cause d'un foutu coup de fil?

-Ce n'est pas le coup de fil mon problème et tu le sais

-Ne revenons pas dessus stp. Tu es ma reine, et je n'aime pas te voir mal, et je te promets ma reine de faire attention la prochaine fois. Te blesser n'est pas mon intention. Quand tu es mal, je le suis doublement. Stp retrouve ta gaieté.

-Ok. Mais avant faut que je te dise. Tu va être chef bientôt et je te conseille vivement de traiter tes employés décemment, surtout par la façon de leur parler. Tu dois toujours être respectueux, surtout dans tes propos et crois moi tu seras un super patron

-pourquoi tu me dis ça?

- je te connais chéri, tu prends très vite de la hauteur et ça peut être frustrant

-Ok chef j'ai compris

-Je suis sérieuse hein

-Oui ma reine je le sais et merci encore. Je peux avoir mon bisou maintenant? Il rapprocha sa tête

-Donc tu disais vite oui oui pour avoir le bisou?

-Mince la fille ci c'est comment avec toi non?

   Je finis par rire, c'est vrai que ca serait bête de laisser durer le froid alors que nous avons tous les deux ensemble la possibilité de faire un beau et bon feu tres réchauffant.

   Je rapprochai ma tête de la sienne pour lui donner son bisou et prendre le mien biensûr. Il n'est pas le seul à les aimer

- Alors c'était qui?

Il se redressa

- c'était un client qui a besoin d'éléments que je n'ai pas encore en ma possession

-Voilà qui est simple

     J'avais l'impression de le dresser, je pensais être allée un peu fort. Mais plus ma realtion avec Matt avançait, plus je comprenais que lui c'est lui, avec son caractére assez spécial. Matt c'est Matt quoi, ne t'attends pas à ce qu'il soit quelqu'un d'autre, surtout cet autre qu'il estime être de trop. "On n'éduque pas un adulte" Il en éatit persuadé, même si par moment il laissait croire le contraire. Têtu, entêté, voilà ses traits forts.

        On arriva à Bafoussam vers 22h passées, Matt me proposa de passer la nuit avec lui, je réussis à le convaincre qu'une fois les choses au clair on aura plus de temps vrais ensemble.

-Doncaprès le toquer à la porte tu seras mienne?

-Nos familles seront que tu as fait le premier pas. Même si celà ne fait pas de moi ta femme, ils savent que tu me guettes quoi. Après le toquer à la porte il y'aura le mariage traditionnelle avec dot, c'est à ce moment que je deviendrai tienne selon nos traditions. Puis bien sûr la mairie et l'Eglise pour couronner le tout. A ce moment Mboutni tu m'auras toutes les nuits

      Toutes les nuits? en disant celà , je crois que le mariage n'est pas un long fleuve tranquille, que ce n'est pas rose tous les jours.

Le mariage n'est sûrement aps un jeu pensai-je